Je choisis mes Pompes Funèbres
Aucune banque, assurance, mutuelle ni aucun plateau d'assistance ne peut vous imposer vos pompes funèbres. C'est la loi.
De plus en plus de personnes souscrivent un contrat auprès de leur banque, assurance ou mutuelle, afin de décharger leurs proches du financement de leurs obsèques.

Il arrive parfois qu’un groupement funéraire soit désigné par défaut comme bénéficiaire sur certains contrats. Le bénéficiaire est la personne ou l’organisme à qui sera versé le capital, une fois le décès survenu et les prestations réalisées. Au moment d'un décès, les familles en deuil sont ainsi dirigées vers l'entreprise désignée, qui n'est pas forcément leur choix, ni celui du défunt !

De manière beaucoup plus fréquente, une carte ou une documentation est jointe au contrat, sur laquelle figure un numéro d’assistance d’une plateforme aux ordres de la banque, assurance ou mutuelle qui dirige les familles en deuil vulnérables dans ces moments là.

Ces accords, au préjudice des familles, augmentent indirectement le coût des prestations funéraires en raison des commissionnements exigés et tendent à faire baisser la qualité des services fournis.
Pour en savoir plus rendez-vous sur le site jechoisismespompesfunebres.org
Lexique funéraire
  • Acte de décès :
  • document juridique authentique, certifiant la mort d’une personne. Il est signé par un officier de l’État civil sur les registres de l’état civil, et rédigé à la mairie du lieu où la mort s’est produite.
  • Capiton :
  • composé de 4 éléments (matelas, oreiller, tour de cercueil et couverture) il permet de personnaliser l'intérieur du cercueil.
  • Certificat de décès :
  • Rempli par un médecin, ce document permet de constater le décès d’une personne. Une partie du certificat est ensuite transmise à la mairie du lieu de décès qui dressera l’acte de décès.
  • Chambre funéraire (Funérarium ou Athanée) :
  • Lieu conçu pour accueillir les défunts avant les obsèques. Les familles et les proches peuvent s’y recueillir dans des salons spécialement aménagés.
  • Chambre mortuaire :
  • Lieu prévu dans les établissements hospitaliers pour accueillir le patient décédé.
  • Crémation :
  • La crémation est une technique funéraire visant à brûler et réduire en cendres un corps. Depuis 2008, la loi interdit de conserver les cendres chez soi et/ou de les diviser. Elles peuvent être conservées ou dispersées dans un emplacement spécialement dédié à cet effet ou dispersées en milieu naturel.
  • Inhumation :
  • L’inhumation consiste à enterrer un défunt, le plus souvent dans un cimetière.
  • Mise en bière :
  • Opération qui consiste à déposer le défunt dans un cercueil.
  • Soins de conservation (Soins d'hygiène et de présentation) :
  • Réalisés par un thanatopracteur ils ont pour objet de retarder la dégradation du corps et de donner au visage du défunt un aspect apaisé.
  • Soins de présentation :
  • Toilette apportée au défunt (habillage, coiffage, rasage, maquillage éventuel).
  • Transport avant mise en bière :
  • effectué du lieu de décès jusqu'en chambre funéraire, il doit être exécuté dans les 48 heures suivant le décès dans un corbillard équipé d'un caisson réfrigéré.
  • Transport après mise en bière :
  • effectué de la chambre funéraire ou mortuaire jusqu'au cimetière ou crématoire, le cercueil étant fermé et scellé en cas de changement de commune ou de crémation.
  • Vacation de police :
  • exigible lorsque la police assiste à la fermeture du cercueil et à la pose de scellés.

    Horaires du magasin

    Du Lundi au Vendredi de 8h30 à 19h
    Le Samedi de 8h30 à 17h


    Accueil téléphonique 24h/24 au 03 88 51 10 78